Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.
Week-end favorable pour les équipes du VCHP

Week-end favorable pour les équipes du VCHP

Les deux équipes nationales du Volley Club Hyères Pierrefeu (VCHP) ont renoué avec la victoire le week-end dernier à Costebelle, après des semaines moins favorables et perturbées par les caprices de la météo.

Les deux équipes nationales du Volley Club Hyères Pierrefeu (VCHP) ont renoué avec la victoire le week-end dernier à Costebelle, après des semaines moins favorables et perturbées par les caprices de la météo.

ÉQUIPE FÉMININE

Après un match perdu contre Béziers la semaine dernière par trois sets à un, les Hyéroises avaient besoin de sensations positives. Ce qu’elles ont fait de la plus belle des manières à Costebelle où elles recevaient Cagnes pourtant mieux placée qu’elles au classement. En les battant trois sets à zéro : 25-22, 25-16, 25-21, les Hyéroises ont engrangé de précieux points et renoué avec une spirale positive.

CHEZ LES MESSIEURS

En moins de huit jours, les joueurs de Hyères-Pierrefeu ont aligné pas moins de trois matchs de championnat, intempéries obligent. C’est donc à une véritable performance physique que les joueurs locaux étaient invités en recevant Saint-Egrève à domicile.

L’épreuve physique a été d’autant plus importante que le premier set de ce match se sera conclu au terme d’un suspens haletant par le score de 32-30 en faveur des locaux. Handicapé par l’absence de son passeur titulaire, Marcel N’Daki n’avait pas d’autre choix que faire distribuer le jeu par un jeune. Et c’est Maurain Pires qui s’y colla et qui s’en sortit avec les honneurs.

Après un tel premier set, et une telle semaine, le coach a fait tourner ses effectifs pour garder un minimum de fraîcheur physique pour la suite du menu.

On a vu ainsi se succéder sur le parquet la quasi-totalité du banc. Le deuxième set a été emporté plus facilement par le VCHP grâce à un bon bloc-défense et une agressivité dopée par la victoire du premier set, 25-19. Au troisième, la fatigue se fait sentir de part et d’autre, les fautes se multiplient. Et c’est celui qui en commettait le moins qui l’emporta, 25-22.

 

CH. M. (Var Matin)

Dans cet article