Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

VCHP : Victoires sur tous les tableaux

Equipe masculine : le VCHP va battre Mâcon sur son terrain, trois sets à zéro.

Equipe masculine : le VCHP va battre Mâcon sur son terrain, trois sets à zéro.

En déplacement à Macon (Saône-et-Loire) le week-end dernier, l’équipe du Volley club Hyères-Pierrefeu (VCHP) a décroché une belle victoire : (17-25, 27-29, 23-25). Cette belle performance lui permet de s’installer en tête du classement de sa poule avec huit points récoltés en trois matchs. Un « bon match » selon le coach Marcel N’Daki, avec une belle entame de match dans tous les secteurs de jeu, mais surtout un mental d’acier qui a permis de sauver et d’inverser le cours de deux balles de set. Un état d’esprit de bon augure pour la suite, car aller chercher une victoire à l’extérieur avec trois absents relève de la performance.

Equipe féminine : victoire à l’arraché contre Gruissan trois sets à un.

C’est à domicile et à Costebelle que le VCHP recevait une très belle équipe de Gruissan (Aude) venue à l’évidence en découdre, le week-end dernier. Démonstration en a été donnée dès l’entame du premier set : Gruissan s’installe en tête du score et ne lâche pas l’affaire jusqu’au terme du set (17-25), à coups de services percutants et de contres explosifs. En face, à cet instant, pas grand-chose de construit pat les féminines du VCHP.

A la pause, le coach Guilhaume Servageon devra mettre l’équipe face à ses responsabilités. Le résultat ne tarde pas, puisque le jeu hyérois se ré-organise autour de la nouvelle passeuse de l’équipe et le score s’en ressent immédiatement (25-14). Le troisième set sera décisif, chacun le pressent. Chacune des deux équipes passe en tête de score jusqu’au dixième point au-delà duquel Hyères-Pierrefeu finit par prendre le large (25-14). Gruissan ne lâche rien pour autant et se bat tout au long du quatrième set avec férocité, laissant Hyères terminer sur le fil 25-23. Ouf !

 

CH. M. (Var Matin)

Dans cet article